Cette éruption est l'une des plus puissantes recensées depuis plusieurs décennies. La dernière de cette force fut celle du Mont Pinatubo en 1991. L'énergie de l'explosion serait équivalente à celle générée par 1 000 bombes semblables à celles qui dévastèrent Hiroshima, selon le journal australien The Age. L'institut géologique américain (USGS) a enregistré l'explosion comme équivalente à un tremblement de terre de magnitude 5,8 mais de profondeur nulle. 

L'éruption a déclenché des tsunamis dans le Pacifique, avec des vagues de 1,74 mètre mesurées à Chanaral, au Chili, à plus de 10 000 kilomètres de là, et des vagues plus petites observées le long de la côte Pacifique, de l'Alaska au Mexique. En Alaska, le bruit de l'éruption s'est fait entendre, c'est dire l'importance du phénomène. Des vagues d'environ 1,2 mètre ont frappé la côte Pacifique du Japon.

Le volcan Hunga Tonga – Hunga Ha’apai, situé dans une île inhabitée de l’archipel des Tonga, est en éruption depuis plusieurs semaines. Cet édifice, essentiellement sous-marin, culmine à seulement 114 mètres d’altitude. Le contact magma – eau de mer provoque des éruptions violemment explosives (appelées « phréatomagmatique » ou « hydrovolcanique »). L’explosion du 15 janvier 2022 a propulsé une colonne éruptive à 20 km d’altitude, jusque dans la stratosphère.

Sources : Euronews - Volcamania

Date de dernière mise à jour : 19/01/2022

×