Créer un site internet

Lorsqu’en 1957 l'URSS a lancé Spoutnik 1, l’évènement était un défi scientifique pour les États-Unis. Il a créé de grandes tensions politiques. Le retard des États-Unis dans le domaine de l'aérospatiale datait de la fin de la deuxième guerre mondiale. L'Allemagne nazie avait tenté avec plus ou moins de succès de développer des missiles (les V1 et V2 étant les plus connus (le V1 nécessitait une rampe de lancement et n’est pas véritablement une fusée contrairement au V2 qui décollait à la verticale et effectuait un vol balistique).
Lors de la prise de Berlin le laboratoire de Peenemünde (dans le centre de recherche allemand de Peenemùnde, au Nord de l’Europe le général Dornbergeret et Wernher von Braun ont mis au point au cours de seconde guerre mondiale les missiles V1 et V2) fut d’abord trouvé par les Russes, puis par les Anglais et enfin par les Américains. Puisque les Soviétiques et les Anglais étaient partis avec presque toute l'information utile, il ne restait pratiquement plus rien pour les États-Unis.

Par la suite les États-Unis et l'Angleterre ne prirent pas au sérieux le développement de missiles tout simplement parce qu’ ils étaient persuadés que les vols spatiaux (donc les missiles) étaient impossibles et qu'il ne valait donc pas la peine de dépenser du temps et de l'argent sur des recherches inutiles.
Par contre l'URSS en a compris tout le potentiel. La mise en orbite autour de la Terre de « Spoutnik », démontrait que l'URSS avait un avantage technologique mais surtout qu'elle n'avait plus besoin d'avion pour envoyer ses bombes atomiques sur les villes du "monde dit libre".
À l'époque, il aurait fallu aux Américains plusieurs heures pour mettre en place une attaque nucléaire contre l'URSS tandis que les Russes n'avaient qu'à envoyer leurs missiles, ce qui aurait pris 30 minutes, de cette façon, il n'y avait aucune réplique possible de la part des États-Unis.

Donc lorsque Kennedy déclara, en 1961, que les États-Unis se rendraient sur la Lune d'ici la fin de la décennie il permettait, en réalité, l'apport d'une grande quantité d'argent pour le développement de missiles intercontinentaux avec l’accord de l’opinion publique.
De plus, pour éviter aux États-Unis d'être technologiquement en retard sur l'URSS une nouvelle fois, il y eut une hausse des standards d'éducation à travers tous les États-Unis surtout dans les domaines des mathématiques et des sciences pures.

On voit donc que la conquête de l’espace a d’abord répondu à des objectifs militaires, de défense nationale, mais nous ne sommes plus aujourd’hui dans le même contexte et l’astronautique se développe maintenant sur la base de nouveaux objectifs comme on va le voir.

Depuis le lancement du premier satellite artificiel (Spoutnik 1) par l'URSS en 1957, des milliers de vaisseaux spatiaux ont été mis en orbite autour de la Terre et de nombreuses sondes ont été envoyées pour des missions visant à augmenter nos connaissances sur la Lune, les planètes, les comètes et les régions éloignées de notre système solaire. La plupart des engins étaient lancés par les États-Unis ou l'URSS, dont plus de la moitié des lancements réussis effectués par l'URSS.

SPOUTNIK 1 était une sphère de 83,6 Kg pour un diamètre de 58 cm. Elle fut lancée de Baîkonour au  Kazakhstan le 4 octobre 1957. Elle effectua sa révolution autour de la Terre sur une orbite elliptique à 226 / 951 Km, inclinée à 65°,1 en 96,2 min.

image du lancement de SPOUTNIK 1

SPOUTNIK 2 fût lancée le 3 nov. 1957 de Baîkomour, sur une orbite 212 / 1660 Km (plus élevé que SP 1), parcourue en 103,7 min. Il avait une forme de cône (coiffe détachable en orbite) car il constituait la tête de la fusée (au dessus du 4éme étage).
Le premier passager de l’espace fût la chienne LAIKA (aboyeur en russe) de race husky. On suppose qu’elle n’a pas vécu plus de 1 jour ou 2 à cause d’une défaillance du régulateur de température, au lieu des 10 initialement prévus. Sa mort devait survenir lors de son dernier repas qui avait été empoisonné.
Spoutnik 2 est resté en orbite jusqu’en avril 1958 soit pendant 162 jours et 2570 tours de la Terre.
Le premier homme de l’espace fût Youri Gagarine (né en mars 1934) dont le vaisseau Vostok 1 a décollé le 12 avril 1961 et a été récupéré après un seul tour autour de la Terre. Gagarine est mort au cours d’un vol sur un MIG 15 le 27 mars 1968 (GAGARINE ne mesurait que 1m58, taille maxi requise pour tenir dans la capsule).
L’union soviétique a envoyé 10 hommes dans l’espace et 1 femme (Valentina Terechkova).
 

E. BIDOUX - CDSA

Date de dernière mise à jour : 08/06/2020