L’Equateur, sous la menace des volcans

 

Le volcan Guagua Pichincha, en Equateur.

Même Pachamama, la déesse de la Terre, aura du mal à les secourir. Les Equatoriens auront beau la prier jour et nuit, rien ne pourra contrer la colère des vingt-cinq volcans. Les habitants de ce petit pays d’Amérique du Sud vivent en permanence avec cette idée qu’à tout moment, une terrible catastrophe naturelle peut arriver. La seule question est « Quand ? » De fait, Quito est entourée de volcans : certains sont endormis, d’autres en activité comme le Guagua Pichincha. Du haut de ses quelque 4 800 mètres d’altitude, il domine la capitale et menace une partie des deux millions de personnes qui s’entassent dans cette ville déclarée patrimoine de l’humanité en 1978 par l’Unesco. De plus, Quito est bâtie sur une imposante faille sismique… active.

 

60% des constructions illégales

 

La municipalité a laissé se développer des quartiers sans avoir élaboré préalablement un plan d’urbanisme. On estime, d’ailleurs, que près de 60 % des constructions sont illégales. Cette négligence, la municipalité pourrait la payer cher. Si le Guagua Pichincha entre en éruption, des coins de l’ancienne cité espagnole disparaîtront sous la lave emportant habitations, hôpitaux, écoles… Situé non loin de la capitale, le gigantesque volcan Cotopaxi, qui culmine à près de 6 000 mètres, pourrait lui aussi, s’il entrait en activité, entraîner d’importants dégâts.

Pour tenter de prévenir une immense catastrophe, des ingénieurs de l’institut géophysique surveillent les volcans et leurs réactions. Des gardiens comme Rodrigo et Carlito veillent d’ailleurs sur eux et sont prêts à avertir les autorités au moindre problème suspecté. Le gouvernement oblige également les différentes municipalités du pays situées près de volcans actifs à faire des exercices d’évacuation à grande échelle. Des simulations auxquelles sont réfractaires les populations, depuis que des pillages ont eu lieu durant les entraînements qui désertifiaient la ville.

Le documentaire « Sale temps pour la planète : Equateur, sur des charbons ardents » propose une visite dans ce pays menacé par des forces naturelles qu’aucune technologie et croyance peuvent prévoir.

Mustapha Kessous

 

Sale temps pour la planète : Equateur, sur des charbons ardentsde Morad Aït-Habbouche (France, 2013, 54 min). A voir le lundi 13 juillet, à 20 h 40 sur France 5.

 

Source : Le Monde


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2015/07/13/l-equateur-sous-la-menace-des-volcans_4681236_1655027.html#0Y7mYJy1jVpcSo0e.99

Date de dernière mise à jour : 15/07/2015

×